samedi 24 novembre 2018

"Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley

Hello,

Je viens de lire "Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley. Depuis le temps qu'il est sur ma liste de bouquins à lire...

anticipation dystopie

Depuis ma lecture du "Dernier homme" et de "La servante écarlate" de Margaret Atwood, j'ai découvert que j'avais un faible pour la dystopie. J'ai donc noté les classiques du genre à lire, dont "Le meilleur des mondes".

Ce roman d'anticipation dystopique a été rédigé en 1931 et en à peine 4 mois! Je m'émerveille toujours autant face à ces écrivains et à leur vision du futur. Car il y a toujours quelques éléments qui s'avèrent être passés de la fiction à la réalité.

Je me doute que dans des labos clandestins, on doit essayer de faire naître des êtres hors du corps maternel. Et si on n'est encore loin de créer des êtres Alpha, Bêta, Epsilon ou autre, certains parents fortunés peuvent choisir le sexe, la couleur des yeux et des cheveux de leur progéniture. 

Avec l'évolution du clonage, on arrivera peut être un jour à un équivalent du procédé "Bokanovsky"...

Si vous n'avez pas lu ce roman d'Aldous Huxley, vous vous demandez certainement où je veux en venir ;-)

Dans le futur, la société telle que nous la connaissons aujourd'hui n'existe plus. Il n'y a plus de famille, plus de couple, plus de parent... Tout commence au "Centre d'incubation et de conditionnement". Les enfants y sont créés dans des laboratoire et y naissent. Ils passeront les premières années en conditionnement en fonction de leur classe sociale. Les Alpha représentent la classe des privilégiés. Puis-je dire des intellectuels? Car dans ce futur, à part une poignée d'individus, personne n'a accès au savoir tel que nous l'entendons aujourd'hui. En bas de l'échelle, on retrouve les Delta et les Epsilon.

Le choix de la classe sociale se fait dès que certains ovules sont fécondés. Et jusqu'à la naissance, un traitement différent sera appliqué selon la classe. Les embryons des castes inférieures reçoivent par exemple des doses d'alcool pour entraver leur développement. Durant leur conditionnement, des sirènes et des chocs électriques au contact des livres et des fleurs font qu'ils en éprouveront de la haine à leur vue. Leur faire détester les beautés de la nature comme les fleurs les dissuadera d'aller promener en pleine nature durant leur temps libre. Ils préféreront consommer à la place... Des adaptations physiques et psychiques seront également apportées en fonction de leur futur métier.

Tout est maîtrisé et décidé bien avant la naissance! 

Durant les années de conditionnement, l'hypnopédie sera employée avec force. Des textes sont répétés, encore et encore durant le sommeil des enfants afin de créer une morale commune que personne ne remettra en cause.

Une fois en âge de travailler, les journées se répètent sans cesse. Après le travail, nombreux prendront une dose de "soma" (drogue légale), d'autres iront au Cinéma Sentant ou pratiquer certains sports.

Tout le monde appartient à tout le monde. Les couples n'existent plus. Il est "normal" de changer très régulièrement de partenaire.

La vie simple, loin de la surconsommation est bien loin. On conditionne les gens à acheter. Durant le sommeil des enfants, on leur fait écouter qu'il faut jeter un habit une fois qu'il est abîmé et aller en acheter un neuf. Que repriser un vêtement, c'est mal.

La vieillesse physique n'existe plus mais pas la mort qui n'est plus tabou. On ne pleure pas un proche décédé mais on pense à récupérer le phosphore durant la crémation...

A certains endroits, il y a des réserves de sauvages. Les lieux étant trop arides, désertiques que pour y implanter des cités, on les a clôturé (clôtures électriques évidemment) et on y laisse vivre des hommes et des animaux. Dans ces réserves, les familles traditionnelles existent toujours et des mères mettent encore au monde leur enfant. Parfois, certains Alpha sont autorisés à y passer quelques heures pour "observer" le monde dégradant du passé...

Et voilà qu'un jour, on apprend qu'une Bêta qui s'était perdue dans une réserve a mis au monde un enfant: John, surnommé Mr Sauvage. Lui et sa mère (le mot mère est devenu une obscénité dans ce monde) sont envoyés dans le monde "civilisé".

Si c'est un soulagement pour Linda, la mère, l'excitation de la nouveauté ne sera que temporaire chez John, devenu un véritable phénomène de foire...

anticipation dystopie

Ce livre nous fait réfléchir. On fait un parallèle avec notre société de surconsommation, le conditionnement, les façons d'endormir le peuple. On parle de la liberté, de la religion, de l'instruction,...

Je dois vous avouer que j'ai vraiment été surprise par la fin. Je ne m'y attendais pas... Et pourtant, ce n'est qu'une suite logique...

J'ai lu qu'en 1958, Aldous Huxley a publié un essai intitulé "Retour au meilleur des mondes". En observant certaines évolutions dans la société, la science et autre, il en a conclu qu'on se dirige malheureusement vers ce "meilleur des mondes".

Je vais essayer de me le procurer car ces parallèles "fiction, présage, réalité" m'intéressent assez bien.

anticipation dystopie

Ma prochaine lecture est d'un tout autre genre, lol. J'ai emprunté à la bibliothèque "La dernière lettre de son amant" de Jojo Moyes. J'ai compris qu'il n'était pas bon pour moi de cumuler les lectures qui me poussent un peu trop dans la réflexion. Du coup, j'alterne. Vis ma vie d'hypersensible... Et d'idéaliste ;-)

A bientôt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire