samedi 28 avril 2018

"Furie" de Salman Rushdie

Hello,

Que j'ai eu du mal avec "Furie" de Salman Rushdie!

lecture

Cet écrivain britannique, né à Bombay en 1947, est surtout connu pour "Les versets sataniques". Je n'avais jamais rien lu de lui. Aussi, quand j'ai vu "Furie" dans les rayons de Fafouille (bouquinerie carolo), je l'ai acheté en souhaitant remédier à cette lacune.

J'ai pensé à plusieurs reprises arrêter cette lecture. Est-ce trop intellectuel pour moi? Je ne suis pas honteuse de dire que certains morts et références me sont inconnus! Les phrases de Salman Rushdie sont souvent très longues et la mise en page n'aide en rien. Des blocs entiers de mots, durant des pages entières. Bref, faut s'accrocher!

Mais j'ai tenu bon. Heureusement d'une certaine manière car la seconde moitié du livre est pas mal.

lecture
"Nous sommes condamnés à vivre avec les autres" - page 127

On retrouve un intellectuel à New York. Le professeur Malik Solanka. Le créateur de la célèbre Cervelette. 

Il vient de fuir l'Angleterre en y abandonnant son épouse et son fils.

Au fil des pages, on comprend mieux l'origine de sa dérive. Sa critique de la société américaine, de la société de consommation est pertinente. 

Dans "Furie", Salman Rushdie nous pousse à la réflexion. Il aborde différents sujets comme l'amour, le sexe, la violence, l'extrémisme, l'imagination.

lecture

La dernière page, je ne l'aime pas. Il manque un signe, un indice selon moi. Mais je suppose que c'est une volonté de l'auteur pour laisser libre court à notre imagination et écrire notre propre fin de l'histoire...

Plutôt déçue de cette lecture 4/32 au final...

A bientôt!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire