jeudi 21 décembre 2017

Mon avis sur Coco, le dernier Disney Pixar

Hello.

Hier, je suis enfin allée voir Coco, le dernier Disney Pixar. Que d'émotions!

Avec la bande-annonce et certains avis, je savais que ça allait être émouvant. Mais pas à ce point!

film animation


Me voici donc au Quai 10. C'est le seul cinéma où je vais de temps en temps. J'aime son côté à la fois intimiste et chaleureux, malgré le côté brut des matériaux.

cinema exception

Pour info, si vous y allez ces prochains jours, une chouette initiative est prévue pour les enfants défavorisés. Vous pouvez acheter une boule de Noël pour 2€ (à reprendre chez vous ou à accrocher sur le sapin du Quai 10) et une place de cinéma sera offerte à un enfant. Je pense que la culture doit être accessible à tous et malheureusement de nos jours, de nombreux enfants ne peuvent aller de temps en temps au cinéma ou voir un spectacle qui leur est destiné...

cinema action enfant

Une fois dans la salle, je constate qu'il y a plus d'ados et d'adultes que d'enfants. Ouf. Je ne suis pas la seule, lol.

Je pense que niveau dessin animé ou film d'animation - c'est le terme le plus utilisé de nos jours, non? - je me suis arrêtée à "Monstres et compagnie"... Ça date un peu, n'est-ce pas ;-) Avec ma nièce, j'ai vu quelques passages de "La Reine des neiges" mais jamais dans son intégralité et "Ballerina" aussi. 

Les lumières s'éteignent et surprise! Nous avons droit au court-métrage "Joyeuses Fêtes avec Olaf". C'était vraiment chouette. Ça parle des traditions de Noël, de solidarité, de partage, etc. 

Le film tant attendu commence: Coco.

cinéma
Source: Allociné
Le personnage principal est un petit garçon mexicain prénommé Miguel. Il vit dans une famille de cordonnier, de génération en génération. La famille Riviera.  Sa passion à lui, c'est la musique. Pas évident dans une famille où elle a été bannie... Pour aller au bout de son rêve et devenir un artiste comme son idole, Ernesto de la Cruz, il va vivre une aventure incroyable au Pays des Morts, en compagnie de son chien Dante et d'un nouvel ami, Hector. 

film animation
Source: Allociné

Si la musique tient une place importante dans l'histoire, d'autres thèmes importants sont abordés.

La mort pour commencer. Quelle place donne-t-on à nos proches disparus? Doit-on entretenir leur mémoire pour éviter qu'ils ne tombent à jamais dans l'oubli?

Vivre sa passion. Doit-on se donner des limites? Peut-on tout se permettre pour réussir dans son domaine au risque de perdre sa famille et faire du mal?

film animation
Source: Allociné

Comment se démarquer et imposer ses choix dans une famille où les traditions sont très importantes?

Il n'y a pas d'âge pour aller voir Coco! L'histoire est magnifique, bouleversante. J'ai versé quelques larmes mais chut ;-)

film animation
Miguel et son arrière grand-mère, Coco - source: Allociné

Les images sont évidemment incroyables. Les couleurs, la précision, les détails.

J'ai été transportée dans un autre monde, du début à la fin. 

Disney Pixar a une fois de plus réussi son pari: nous mettre des étoiles plein les yeux.

A très vite!


vendredi 1 décembre 2017

Envie de dépaysement!!!

Hello,

Vous savez quoi? Je suis en manque total de dépaysement! J'avais envie de dire "vacances" mais ce mot est souvent associé au soleil, à la plage,... Ce qui ne me correspond pas vraiment.

vacances en France
Bretagne, juillet 1997

J'ai toujours adoré partir, sans forcément aller très loin. Bon ok, je ne suis pas fan de l'avion à la base. Mais je fais attention à mon empreinte carbone. Et sincèrement, même si on me propose de partir demain gratuitement en République Dominicaine, je décline.

Mon rêve à moi, c'est faire le tour de la Scandinavie! Aller en Laponie voir une aurore boréale. Découvrir les fjords en Norvège. J'espère réaliser ce rêve un jour... Les pays du Nord peuvent nous servir d'exemples dans de nombreux domaines! La réforme scolaire en Finlande en est un exemple. Je pense aussi aux innovations et efforts en ce qui concerne le développement durable, l'autonomie énergétique, etc. Par contre, gros gros point rouge pour les Iles Féroé et le massacre de centaines de dauphins chaque année. Comment ces "traditions" existent encore en 2017??

Soit... Je ne vais pas plomber mon article qui parle de rêve et d'évasion ;-)

druide, tumulus
Bretagne, juillet 1999 - Locmariaquer?

Si mon enfance et adolescence ont de loin été très rose, je dois admettre que j'ai eu de la chance de pouvoir partir chaque été en vacances en famille. Nous avions notre petit rituel si je puis dire. 

Durant la première quinzaine de juillet, on prenait la direction de la Bretagne. On faisait le voyage en deux fois. On s'arrêtait une nuit du côté du Mont-Saint-Michel. A Cancale en général. Il parait que cette station balnéaire a bien changé aujourd'hui. C'est devenu très touristique comme de nombreux endroits. Je souhaite y retourner un de ces quatre voir de mes propres yeux ce changement. 

On y louait une chambre d'hôte. On se promenait le soir sur la plage. Le lendemain matin, on se promenait dans les petites rues du célèbre Mont. Quand on repartait, c'était pour prendre la direction du Morbihan, du côté de Questembert. Et surtout, assister à la Fête de Sainte Marguerite à Sulniac! J'ai eu la chance d'y participer une année, habillée d'une tenue d'époque de bigoudène. Comme j'étais fière ;-)

fête de sainte marguerite
Bretagne, juillet 2002 - Fête de Sainte-Marguerite à Sulniac

Que de merveilleux souvenirs. Mes parents louaient un gîte à la ferme pour deux semaines... De ces vacances, j'ai gardé quelques contacts. J'irai leur dire bonjour un jour. C'est certain.

La Bretagne est et restera ma région de cœur. C'est une région riche à mes yeux: les Bretons sont très chaleureux, la gastronomie locale est excellente (crêpe salée et bolée de cidre), les paysages sont incroyables. 

travel, city-trip
Rennes, avril 2017

Quand je retourne en Bretagne, c'est pour faire le grand tour de la Bretagne: Mont-Saint-Michel, Saint-Malo, Dinard, Paimpol, Perros-Guirec, Brest, Quimper, Lorient, Quiberon, Belle Île, Vannes. Sans oublier mes incontournables: l’Île aux Moines, Rochefort-en-Terre, La Gacilly et la forêt de Brocéliande!

Spain
Grenade (Andalousie), 1998

Durant mon parcours scolaire, j'ai fait aussi de très beaux voyages comme Prague en 1997 et le tour de l'Andalousie en avril 1998. Séville et Grenade. Ou encore Trévelez. Là aussi, bien envie d'y retourner mais en hors saison.

Spain
Trévelez (Andalousie), 1998

Je suis également partie deux fois dans le sud de la France en tant que jeune-fille au pair et en stage du côté de Montauban durant mes études supérieures en communication.

travel
St Antonin Noble Val, 2002

En fait, c'est simple. J'ai envie de retourner partout où je suis allée plus jeune mais avec un bon reflex. Pour reprendre en photo tous les lieux gravés dans ma mémoire et ceux que j'ai pris en photo avec mon petit appareil photo argentique...

travel, city-trip
Amsterdam, 2003 - Voyage scolaire

Mon premier voyage "seule", un peu à l'aventure, c'était à Paris. La Ville Lumière me faisait rêver! En février 2000, me voilà donc partie. Je me souviens avoir dit à ma mère "Maman, je pars à Paris". Et elle "Tu pars avec qui? Tu vas loger où?". Moi: "Je pars seule. Je ne sais pas où je vais dormir mais ne t'inquiète pas". Et je suis partie 4-5 jours avec mon sac à dos, le Guide du Routard et mes billets de Thalys. Quelle aventure! Je n'ai fait que marcher pour vraiment découvrir les recoins de la ville. J'ai adoré.

eiffel tower
Paris, 2005

Paris, j'y suis retournée de nombreuse fois. Notamment avec ma petite sœur Camille en 2002. On est partie toutes les deux 3 jours. J'avais 21 ans et elle 9 ans. Quelle responsabilité, lol. Je me souviens l'avoir emmenée à l'épicerie Collignon et au café des 2 Moulins. 

Paris by night, Eiffel tower by night
Paris, 2008

Ma dernière visite parisienne remonte à mars 2014...

terrasse des galeries Lafayette
Vue sur les toits de Paris depuis la terrasse des Galeries Lafayette, 2008

Plus tard, il y a évidemment eu les voyages "en couple". Mon premier compagnon aimait les vacances au soleil, à lézarder au bord de la piscine. Nous ne sommes partis que trois fois sur quasi 10 ans. Deux fois en Espagne et une fois en Tunisie.

Avec mon second compagnon (je vous rassure, je ne vais pas tous les énumérer, lol. De toute manière, je n'ai eu que deux longues vraies relations. Donc, je ne suis partie en vacances qu'avec deux hommes différents), on a privilégié le city-trip. C'est la formule qui me correspond le mieux. On part 3, 4 ou 5 jours et on prend le temps de visiter une ville et sa périphérie. Avec lui, je suis allée deux fois en Italie dont un séjour à Rome. On est allé à Marseille, à Amsterdam, à Paris et quelques nuits dans des villes belges comme Bruges, Ostende ou encore Durbuy.

Roma, Italia
Rome, janvier 2015

Je me rends compte que ces dernières années, j'ai également adoré voyager seule. Amsterdam en 2013. Mon tour de Flandre en août 2016. L'Alsace en décembre 2016 (mon premier voyage organisé en célibataire). Plus récemment, Rennes, en avril 2017. 

travel, Antwerpen, Belgium
Anvers, août 2016

Je peux me promener à ma guise et visiter vraiment les lieux qui m'intéressent le plus. Je peux aller manger ce que j'aime. Je peux prendre mon temps pour flâner dans les petites rues pittoresques, discuter avec des "locaux". Suis-je une solitaire dans l'âme??? Ou n'ai-je juste pas encore rencontrer LE partenaire idéal avec qui je peux tout partager? Je n'ai pas la réponse, lol.

city-trip, Belgium
Sur les canaux à Bruges, août 2016

J'avais prévu, ici en décembre, un petit voyage aux Pays-Bas: Rotterdam, La Haye, Amsterdam (pour le festival des lumières), Utrecht. Mais cela n'est hélas pas possible... Snif... Je positive en me disant que j'ai désormais un vrai chez-moi. Les fins de mois vont être plus difficiles mais j'ai enfin mon intimité, mon indépendance... Ma priorité est de me meubler dans un premier temps... Ensuite, je me ferai peut être "plaisir" en partant un week-end. 

city-trip, travel, Belgium, Flanders
Gand, août 2016

Bruges me manque. Qu'est-ce que j'adore cette ville! On dit souvent en Wallonie que les Flamands ne nous aiment pas. Perso, je n'ai jamais eu cette impression à Bruges. Je parle en français et on me répond toujours de manière courtoise. Ce n'est pas le cas à Anvers par contre. Là j'avoue que quand je parle français, on ne me répond pas très souvent...

C'est à 36 ans que je me rends compte que c'est un peu dommage de ne pas avoir fait l'effort d'apprendre le néerlandais. J'adore la Flandre en plus. Il y a de magnifiques endroits à découvrir. Et les flamands me semblent plus respectueux entre eux et envers la nature aussi... C'est mon avis perso en tout cas...

travel, winter
Riquewihr (Alsace), décembre 2016

Et vous, des projets de voyage dans un futur proche? Parlez moi de votre style de vacances, de votre lieu préféré,...

A très bientôt!

dimanche 22 octobre 2017

Mon avis sur les raw cakes de Delhaize...

Hello,

On parle de plus en plus des bienfaits d'une alimentation crue. Ces dernières semaines, Le Pain Quotidien ainsi que Delhaize ont lancé le raw cake, petite pâtisserie crue.

cru, vegan, sans gluten

J'ai testé le carré chocolat sarrasin début août au Pain Quotidien. Super bon! Mais le prix reste un frein! 4,90€ pour une petit carré! Ça fait mal au portefeuille... 

Courant août, je découvre les raw cakes dans le magazine Delhaize: vegan et sans gluten. Hâte d'y goûter! De nombreuses blogueuses belges en parlent sur Instagram mais toujours rien dans mon AD! Grrrr. Et puis un jour, miracle. Je les vois dans le rayon pâtisserie.

Il y a 4 goûts différents: chocolat & caramel, mangue, vanille et myrtille.

J'achète le chocolat & caramel et le vanille. 

vegan, cru, sans gluten

Le paquet de deux portions de 65 g revient à 5,49€. Moins cher donc que celui du Pain Quotidien

Le carré au chocolat est délicieux. Celui à la vanille l'est tout autant et il m'a semblé plus léger.

cru, vegan, sans gluten

La portion de 65 g au chocolat comptabilise 231 kcal. Ses ingrédients: datte, lait de coco, sirop d'agave, amandes, sarrasin, huile de coco non hydrogénée, cacao, 5,4% eau, noisettes, sirop d'érable, tahini, sel. 

cru, vegan, sans gluten

La portion vanille à 252 kcal contient: noix de cajou, datte, crème de coco, eau, huile de coco, amandes, sirop d'agave, sarrasin, cacao, vanille 0,54%, psyllium, sel, épices. 

Je ne connais pas le psyllium. Une recherche sur le net m'apprend qu'il s'agit de plantain des Indes, un laxatif de masse. On l'utilise dans l'industrie alimentaire comme épaississant ou stabilisant.

J'ai été contente de goûter ces petits carrés crus mais vais-je en racheter? Non!

Je veux bien donner 5,49€ pour une pâtisserie oui mais pas pour un produit industriel décongelé! Et oui! J'ai été surprise de lire sur l'étiquette "produit décongelé, ne pas recongeler". 

Côté zéro déchet, c'est pas ça non plus... Une grande barquette en plastique et un emballage cartonné.

J'ai lu dans certains avis "c'est cru, sans lactose, c'est sain. On peut donc en manger à volonté". Pas vraiment... Si on mange par exemple les deux portions à la vanille, c'est 504 kcal! 

Ça fait plaisir de pouvoir trouver ce genre d'alternative végétale en magasin mais je reste prudente car c'est un produit industriel malgré tout...

mardi 3 octobre 2017

Parc de Mariemont, à la découverte d'un site exceptionnel en Wallonie

Hello,

Jeudi dernier, je suis allée marcher au parc de Mariemont à Morlanwelz.

Qu'est-ce que j'aime cet endroit! Et peu importe la saison! 

parc exceptionnel de Wallonie
Janvier 2016

Quand on habite la région, le parc de Mariemont est un incontournable. Petit, on nous y emmène donner à manger aux canards, apprendre à rouler en vélo (mais je pense que c'est désormais interdit) et pour ma part, jouer dans l'immense bac à sable qui n'existe plus aujourd'hui. Plus tard, on s'y promène en amoureux, on y fait ses photos de mariage... 

Il y a plusieurs entrées au parc mais pour moi, la plus belle reste la principale qui se fait par la drève. Cette route est bordée d'arbres majestueux.

parc de Mariemont à Morlanwelz
Février 2015

Classé "site exceptionnel", ce parc, conçu au 19ème siècle, couvre une superficie d'environ 45 hectares. Ses points d'intérêt sont nombreux:
  • la statue monumentale en bronze japonais du Bouddha Amida, commandée par Raoul Warocqué lors de son voyage en Extrême Orient en 1910.
  • Les Bourgeois de Calais de Rodin.
  • les ruines.
  • la roseraie.
  • les statues de Jef Lambeaux.
  • les fameux lions en face du jardin d'hiver.
parc de Mariemont
Bouddha Amida, février 2015

D'autres sont un peu plus cachés dans le parc comme "la fontaine des 12 lions" ou la statue en bronze de Kannon Bosatsu (la forme ésotérique de l’Être d’Éveil le plus vénéré du bouddhisme Mahayana).

parc de Mariemont
La fontaine des 12 lions, septembre 2017

S'il est réputé pour ses arbres multiséculaires, il l'est également pour la richesse de son musée royal.

Inauguré en 1975 et construit par l'architecte belge Roger Bastin, on peut y découvrir autant de livres rares que d'œuvres représentatives des grandes civilisations d’Europe et d’Asie. Outre les collections permanentes, de nombreuses activités et expositions sont organisées au sein du musée comme l'atelier calligraphie, la cérémonie du thé, les rencontres bouddhiques, etc. Vous pouvez découvrir l'agenda du musée en suivant ce lien.

site exceptionnel de Wallonie
Musée royal de Mariemont, septembre 2017

Ces 6, 7 et 8 octobre, est organisé le Marché du Livre de Mariemont. Durant cette fête du livre, vous pourrez participer à divers ateliers et workshops mais également profiter de visites atypiques de la Réserve Précieuse et du parc. Dans l’ancienne conciergerie, à l’entrée du parc, Raphaël Decoster vous fera découvrir son univers en "tamponnade".

Je vous laisse avec ces quelques photos prises ce 28 septembre 2017.

A très vite!

site exceptionnel de Wallonie

site exceptionnel de Wallonie

site exceptionnel de Wallonie

site exceptionnel de Wallonie

site exceptionnel de Wallonie

site exceptionnel de Wallonie

site exceptionnel de Wallonie

site exceptionnel de Wallonie

site exceptionnel de Wallonie

site exceptionnel de Wallonie

Pour aller plus loin:

samedi 30 septembre 2017

La servante écarlate de Margaret Atwood

1985! Ce livre a été écrit en 1985!

Pourquoi je n'en ai pas entendu parler durant mes études? Pourquoi j'ai dû attendre 2017 avec l'arrivée de Trump à la présidence et la sortie de la série "The Handmaid's Tale" pour découvrir "La servante écarlate" de Margaret Atwood???

The Handmaid's Tale

Cela fait quelques mois que j'avais très très envie de le lire mais introuvable en seconde main ou à ma bibliothèque. Du coup, je l'ai acheté en neuf.

Je l'ai commencé et je l'ai dévoré! 

Début juillet, je vous parlais du premier livre de Margaret Atwood que j'avais lu: "Le dernier homme". Après deux livres lus, je peux dire que je suis fan de Margaret?

En tout cas, à 36 ans, je peux enfin définir mon genre littéraire préféré: la dystopie.

Selon Wikipédia: "Une dystopie est un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur. Une dystopie peut également être considérée, entre autres, comme une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc à une contre-utopie. L'auteur entend ainsi mettre en garde le lecteur en montrant les conséquences néfastes d’une idéologie (ou d’une pratique) présente à notre époque."

Après avoir vu "1984" et "Soleil vert", il me faut désormais les lire!!!

The Handmaid's Tale

Revenons-en à ma dernière lecture...

Defred a vu son monde, son quotidien s’effondrer. Après la chute du gouvernement, la religion reprend le pouvoir. Petit à petit, les femmes perdent leurs droits. Interdiction de travailler. Compte bancaire transféré au mari ou à un proche masculin. Terminé short et mini-jupe.

Les couples non mariés n'ont plus d'avenir. Idem pour les remariages. Que faire? Prendre la fuite, avec son mari et sa fille. Mais...

Defred va atterrir chez "Les Tantes" avec d'autres femmes tout juste bonnes à procréer. C'est qu'un nouveau né "viable" est devenu une espèce rare dans ce monde si infertile. Habillées de rouge, les femmes fertiles sont conditionnées pour devenir des Servantes. Elles rejoindront chacune la maison d'un Commandant et de son Épouse. Elles y seront "employées". Leurs tâches? Faire les courses et procréer! Dans ces maisons, travaillent aussi les "Marthas", sorte de maîtresse de maison.

Les Servantes ne peuvent se faire belle. Le maquillage leur est interdit, tout comme la crème hydratante! A défaut, Defred cache un peu de beurre. Elle l'appliquera le soir sur son visage...

Dans ce monde, il faut savoir rester discret. Il y a un contrôle permanent! Pour effectuer les courses, les servantes ne peuvent s'y rendre que deux par deux. Et interdiction pour elles d'être surprise en train de discuter! La délation, très présente, fait peur.

Ceux et celles qui ne respectent pas les lois terminent pendus! 

Les autres femmes plus âgées ou infertiles sont envoyées dans des Colonies. Elles ont de la chance si c'est pour travailler dans les champs. Car pour beaucoup, c'est pour y manipuler des déchets toxiques avec tous les dangers et effets néfastes que cela engendre. 

Au fil des semaines, Defred va découvrir un réseau parallèle. Les "asservis" organisent une résistance  avec "Mayday" et ceux qui détiennent le pouvoir ont conservé certains vices pourtant désormais interdits.

Quand elle pense que rien ne sera plus jamais comme avant, le fameux fourgon noir arrive la chercher...

Source: Youtube

Je ne sais pas si ce livre est désormais intégré au programme scolaire mais si pas, il le faudrait!

Les droits des femmes ne sont pas acquis! C'est un combat au quotidien! Il n'y a qu'à regarder les actualités comme aux Etats-Unis ou en Turquie pour s'en rendre compte...

En tant que femme, nous sommes libres de disposer de notre corps. Oui nous avons le droit de porter une mini-jupe, de décider de ne pas vouloir d'enfant, de ne pas vivre au dépend d'un homme.

Une femme devrait pouvoir s'exprimer librement, conduire une voiture ou suivre des études. Cela n'est pas le cas partout.

Il y a encore tant à faire avant que la femme soit considérée comme l'égal de l'homme.

Vous avez lu le livre ou vu la série? Vos avis?

Beau week-end!

mardi 5 septembre 2017

Zéro déchet de Béa Johnson #zerowaste

Hello,

Aujourd'hui, je vous parle de Béa Johnson, la grande prêtresse du zéro déchet.

zero dechet

Cette française, qui vit désormais aux Etats-Unis, a aidé à populariser le mouvement "zero waste".

M'intéressant depuis peu à ce mouvement, je me devais de lire son livre. Verdict? Mitigé. Je vous explique pourquoi.

Béa Johnson a connu la grande vie à l'américaine. Elle en parle à de nombreuses reprises dans son livre: une maison de 280 m², des objets en tout genre et en grande quantité, deux voitures, etc. Chaque semaine, sa famille (elle, son mari et ses deux enfants) remplissait une poubelle de 240 litres! Vous vous imaginez?

Un besoin de plus de simplicité, de changement s'est fait sentir. Ils ont revendu leur très grande maison pour en acheter une plus petite. 130 m² quand même... Que faire de tous ces meubles et objets accumulés au fil des ans? Trier, vendre et donner!

Qui dit moins de choses et maison moins grande, dit plus de temps pour les loisirs et sa famille. Pour Béa, acheter des choses inutiles est du temps perdu et de l'argent dépensé inutilement.

Ils ont donc mis de côté leur télévision et se sont désabonnés des catalogues et magazines pour ne plus perdre de temps et ne plus être confrontés aux tentations publicitaires. Terminé aussi les virées shopping! Grâce à ce temps gagné, ils se sont beaucoup informés sur l'environnement. Ils se sont rendus compte des conséquences désastreuses des régimes alimentaires malsains et de la consommation irresponsable.

zero dechet

Elle a donc décidé d'instaurer quelques alternatives écologiques chez elle: utiliser des gourdes au lieu des bouteilles en plastique, faire ses courses dans des magasins bio en privilégiant le vrac, éteindre la lumière quand on quitte une pièce, etc.

Elle a expliqué à ses invités de ne plus apporter de déchets ou de babioles quand ils leur rendent visite.

Et c'est ainsi que l'idée de créer un blog lui est venue, pour partager son nouveau style de vie.

Béa s'est rendue compte qu'elle était passée d'un extrême à l'autre. De la surconsommation, elle est passée à tout vouloir maîtriser d'elle-même, comme faire son beurre et son fromage. Ça lui prenait beaucoup de temps et d'argent. Elle a été jusqu'à remplacer le papier toilette par de la mousse qu'elle allait chercher en forêt! Il lui a fallu trouver un juste équilibre. Ça lui a pris du temps mais elle nous dit y être parvenue.

Tout cela, elle l'explique dans sa longue introduction. Quasi 20 pages.

Ensuite, place aux cinq règles et aux bienfaits du zéro déchet.

zero dechet
Page 33

Les grandes étapes sont:

  1. Refuser ce dont nous n'avons pas besoin comme les articles en plastique à usage unique, les cadeaux gratuits, les imprimés publicitaires, les pratiques non durables.
  2. Réduire ce dont nous avons besoin mais ne pouvons pas refuser comme utiliser moins sa voiture, vendre ou donner ce dont on n'a plus besoin,...
  3. Réutiliser ce que nous consommons et ne pouvons ni refuser, ni réduire. Attention, réutiliser n'est pas synonyme de recyclage! Ici, c'est utiliser plusieurs fois le produit sous sa forme manufacturée d'origine afin de maximiser son utilisation et prolonger sa durée de vie comme les gourdes, bocaux en verre, mouchoirs et serviettes en tissu, etc.
  4. Recycler. A privilégier: le verre, l'acier et l'aluminium qui peuvent être recyclés à l'infini.
  5. Composter les matières organiques.
zero dechet
Crédit photo: Béa Johnson

Les avantages du style de vie zéro déchet?

  • réduit la pollution.
  • réduit la consommation (et donc finances en hausse).
  • privilégie la qualité des produits.
  • améliore la qualité de vie.
  • offre une meilleure santé.
  • gain de temps considérable.
  • Etc.
Béa aborde ensuite son style de vie zéro déchet au quotidien:

  • la cuisine et les provisions.
  • la salle de bain, les produits de toilettes et le bien-être.
  • la chambre à coucher et la garde-robe.
  • le ménage et l'entretien.
  • le bureau et le courrier.
  • les enfants et l'école.
  • les fêtes et les cadeaux.
  • les sorties.
En gros, pour Béa, l'équilibre du zéro déchet, c'est "faire simple, tout en préservant l'environnement".

Elle nous liste ses indispensables en cuisine, nous dit comment organiser ses courses et ses repas au mieux, elle partage ses recettes (cuisine, cosmétiques, ménage et même celle pour fabriquer son propre papier), ses adresses pour échanger, vendre ou acheter des fringues, outils,...

La garde-robe de sa famille est minimaliste et facile à emporter car ils louent régulièrement leur maison pour financer leurs voyages.

Pour facilité la recherche de magasins proposant les achats en vrac, elle a créé une application: Bulk.

Si elle nous livre pas mal de précieux conseils pour notre quotidien, d'autres me correspondent beaucoup moins.

Pour le choix de leur chien, ils en voulaient un petit et de la même couleur que le sol de la maison pour éviter de voir les poils par terre! Zizou est un chihuahua qui lèche leurs assiettes tous les soirs avant qu'on ne les mette au lave-vaisselle...

Une alternative aux boules Quiès? La cire de fromage, style gouda.

Envie de fonder une famille? Ok, mais juste deux enfants biologiques! Au-delà, envisagez l'adoption.

Je ne suis pas prête non plus à faire mon maquillage maison! Béa fait son propre khôl en brûlant des amandes...

Quid de l'empreinte carbone du transport aérien? Béa en est consciente. Même si sa famille continue de prendre l'avion pour aller dire bonjour à la famille restée en France, elle propose de réduire la fréquence des voyages et réduire les distances parcourues. Par contre, elle conseille d'utiliser les transports alternatifs. Je suis pour évidemment mais quand elle dit que les voyages en train chez nous sont plus rapides et plus économiques que l'avion, je ne suis pas d'accord. Elle parle aussi des trop nombreux déchets liés au trafic aérien (dans l'aéroport et durant le vol).

zero dechet
Page 362

J'ai adoré le passage où elle parle de notre héritage. Elle cite le psychologue Barry Lubetkin qui a observé une culpabilité de l'héritage. Et c'est tellement vrai! On nous donne des objets en nous disant: "j'y tiens beaucoup donc fais-y très attention". Il peut s'agir d'un vieille montre, d'un vase ou autre. On n'a rien demandé et ça nous encombre physiquement et psychologiquement!

zero dechet
Page 393

Elle termine son livre avec un carnet d'adresses très fourni.

Si j'ai parfois lu des pages et des pages avec un réel intérêt, j'ai du me forcer à d'autre moment.

J'avais acheté ce livre en même temps que "J'arrête de surconsommer!". J'ai vraiment préféré celui de Marie et Herveline qui me semble être plus authentique, plus proche de mon style de vie qui allie le zéro déchet, le minimalisme et une vie plus simple. Béa a toujours une très belle voiture, une grande maison, etc. Cela me correspond moins.

Je vous laisse avec cette vidéo sympa d'Agathe Lecaron qui va à la rencontre de Béa Johnson.


A très vite!